Par Elias Masboungi

LE NOUVEAU MUR…

Il était déjà en construction mais on en voit déjà la structure.

D’un côté les USA, leur protégé, le royaume d’Arabie et un retrait, leur pupille Israël.

De l’autre, l’Iran et la Syrie, protecteurs, la Russie et la Chine et leurs élèves, le Hachd Al Chaabi irakien, le Hezbollah libanais et accessoirement les rebelles houthis du Yémen.

Tout ce monde en ébullition s’oriente très lentement (et il ne faut être ni fin stratège ni politologue affirmé pour le constater) vers un nouvel ordre régional. Les deux grands patrons étant les USA et la Russie. Les premiers désireux de se concentrer désormais sur l’orient extrême et la deuxième voulant asseoir son autorité sur une zone voisine, après la confirmation il y a deux décennies de sa présence sur les eaux chaudes méditerranéennes.

Les bases militaires de M. Poutine et la présence militaro-économique des ayatollah en Syrie, ajoutées à « l’anarchie créative » en Mésopotamie d’une part ; le train en marche de la « révolution » libanaise pris par les USA  – qui construit une méga-ambassade à Awkar avec 

une infrastructure militaire souterraine inédite dans le pays –  d’autre part constituent les supports de ce mur qui nous fait penser non à celui de Berlin mais à celui qui séparait jadis l’URSS du monde dit libre.

De négociations intermittentes en flambées contrôlées, Moscou et Washington se dirigent vers un schéma dont on voit déjà plus que les contours : une Syrie stabilisée à l’ombre de  la grande sœur et son voisin pacifié avec un hezbollah relibanisé sous une sorte de « garde nationale » cantonnée dans le sud du pays. Israël en serait déjà ravi et l’Arabie Saoudite et ses petits frères du Golfe plus rassurés.

Mais que de larmes et de sang avant ce partage des grands qui semble encore pour certains une utopie.

Les mille et un obstacles du dossier nucléaire iranien, la trêve irano-saoudienne, la difficile pacification de l’Irak, le devenir de la « révolution » libanaise et d’autres diables cachés dans le détail des négociations…

Le Liban de demain serait donc aligné sur un côté du mur et son voisin syrien adossé sur l’autre pan.

Encore faut-il que le pays du cèdre se montre beau joueur et ne décide pas un jour de se mettre à califourchon… 

 

GEOPOLITIQUE

PRESS – MEDIA

SOCIETE

ECONOMIE

ENERGIES

ECOLOGIE – ENVIRONNEMENT

SCIENCES – RECHERCHES

POURQUOI TRILOGUENEWS?

Triloguenews. com : traiter l’info autrement

Survoler l’actualité et l’encadrer d’analyses, de commentaires, de décryptages pour perpétuer les valeurs de probité, d’indépendance, d’éthique et d’objectivité qu’exige le métier.

عد أكثر من خمسين عاماً في مهنة الصحافة،الكاتب الصحفي ايلي مصبونجي رئيس جمعية “تريلوغ” الفرنسية للحوار بين فرنسا وأوروبا والشرق والرئيس الفخري لجمعية الصحافة الأجنبية في فرنسا، ومراسل صحيفة “لوريان لوجور” اللبنانية الناطقة بالفرنسية في باريس، يقدم في هوى الأيام موقعه الإخباري التحليلي الجدي “تريلوغ نيوز”..

EN TROIS LANGUES

Certains articles feront l’objet en totalité ou sous forme de résumé d’une lecture en trois langues :

EXPOSITION UNIVERSELLE DUBAI 2020

TAPIS ROUGE : CINEMA ETC

Un certain regard sur le Moyen-Orient d’hier et d’aujourd’hui. En images : longs/courts métrages, fictions/documentaires, dessins animés/bandes dessinées, expositions photos.

==>Les différents “Cinémas arabes” – Source IMA

Les critiques d’Amorces

CULTURE/ART – PATRIMOINE – MODE

NEWS ENTREPRISES

ESPACE PARTENAIRES

Vous souhaitez être partenaires : Nous contacter

NOTRE POSITION : Relayer l’actualité méconnue ou ignorée par les grands médias de ce monde…

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique (…) le droit de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. » (Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée à Paris le 10 décembre 1948.) Survoler l’actualité et non y coller comme le font déjà plus ou moins bien les sites d’aujourd’hui. La commenter, bien sûr mais sélectivement en tenant compte de trois régions qui nous sont prioritaires, à savoir deux zones concentriques (France et Europe) et une troisième, plus large, l’Orient proche et moyen. Accompagner l’actualité par une étude approfondie d’événements, de situations ou de phénomènes méconnus ou ignorés par les grands médias de ce monde…Vous êtes un média et vous souhaitez publier une information ou un (e) journaliste souhaitant publier un article : CONTACTER LA REDACTION