Syrie : après dix ans de guerre, “vingt à trente ans de reconstruction”

Syrie : après dix ans de conflit, "il faut imaginer vingt à trente ans de reconstruction"
La ville de Raqqa (Syrie), le 13 mars 2021. (DELIL SOULEIMAN / AFP)

Franceinfo a interrogé Lucile Papon, de Handicap International, pour faire le point sur l’état de la Syrie et de sa population après dix ans de guerre.

Un sombre anniversaire. La guerre en Syrie entre dans sa onzième année lundi 15 mars. En dix ans, la guerre a provoqué la mort d’au moins 388 652 personnes, d’après un dernier bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Selon cette ONG basée au Royaume-Uni, près de 117 399 civils ont péri depuis 2011, tués en majorité par les attaques du régime de Bachar Al-Assad et de ses milices alliées.

A ce bilan humain dramatique, s’ajoutent d’autres données montrant l’ampleur de la destruction provoquée par une décennie de combats. Comme le relate Le Monde1,5 million de Syriens sont invalides, et plus de la moitié de la population a fui vers une autre région ou l’étranger. Un Syrien sur sept a besoin de soutien psychologique, d’après l’OMS (en anglais), 60% des Syriens vivent dans l’insécurité alimentaire et 80% sous le seuil de pauvreté. Le pays a perdu, entre 2010 et 2019, les deux tiers de son produit intérieur brut.

“La crise syrienne est une plaie ouverte”, résume Lucile Papon, porte-parole de Handicap International et directrice régionale de l’organisation pour les programmes Moyen-Orient, de 2016 à 2020. Pour franceinfo, elle décrit l’état du pays et de sa population.

LIRE LA SUITE