Ressources numériques de la BnF : cette semaine, un voyage en Orient

Exposition virtuelle, Voyage en Orient
BnF : Exposition virtuelle, Voyage en Orient

BnF : Exposition virtuelle, Voyage en OrientRessources numériques de la BnF : cette semaine, un voyage en Orient

Conférences en ligne, documents sonores, podcasts, livres numériques, expositions virtuelles, œuvres d’art issus des fonds de la Bibliothèque… Pour se détendre, se cultiver ou travailler, des millions de ressources de la BnF sont accessibles gratuitement à distance. Cette semaine, la BnF propose d’embarquer pour un voyage en Orient à travers la richesse de ses collections en ligne : des enluminures aux photographies en passant par les estampes, ressources historiques, scientifiques, littéraires et iconographiques mettent l’Orient en récits et en images, entre réel et imaginaire.Des expositions virtuelles qui font voyager
Voyages en Orient
L’espace méditerranéen, à la fois ottoman, musulman, juif et chrétien, qu’on appelle tour à tour Levant ou Orient, a suscité dans l’imaginaire occidental une fascination et une curiosité jamais démentie. L’exposition virtuelle retrace le voyage des écrivains, des photographes et des premiers touristes pour lesquels le voyage en Orient devient vite un rite de passage obligé par lequel on accède à une double vérité : celle de la connaissance et celle du désir.

Enluminures en Islam.
A la découverte d’un art raffiné et original basé sur l’ornementation et la calligraphie, mais où la représentation figurative n’est pas exclue.

Un patrimoine exceptionnel à sauvegarder
Bibliothèques d’Orient/ Collection Patrimoines partagés
Cette bibliothèque numérique collaborative trilingue (français – arabe – anglais) créée en 2016 retrace l’origine et l’évolution des liens qui unissent la France et le Proche Orient. Elle rassemble près de 10 000 documents remarquables issus des collections de la BnF et de nombreuses bibliothèques françaises et étrangères, en particulier huit bibliothèques patrimoniales et de recherche implantées au Proche-Orient.

Girault de Prangey : des photographies en attendant l’exposition
En attendant la réouverture de l’exposition Girault de Prangey, photographe(1804 -1892), au musée d’Orsay, réalisée grâce à la collaboration scientifique et aux prêts exceptionnels de la BnF.

Riche amateur d’art formé à la peinture, Girault de Prangey se passionne pour l’architecture et l’archéologie du monde méditerranéen. L’invention de la photographie en 1839 lui donne l’idée de remplacer par des daguerréotypes les dessins tracés au cours de ses voyages.  Il entreprend un “grand tour” en Italie, Grèce, Turquie, Syrie, Palestine et Égypte (1842-1844), dont il rapporte plusieurs centaines de plaques. Miraculeusement conservées dans sa demeure des environs de Langres, elles y furent retrouvées par hasard en 1920. La BnF en conserve 192. Elles constituent les plus anciennes photographies conservées des lieux représentés, avec notamment Damas, 1843, Le Caire, 1843, Jérusalem, près l’église du St Sépulchre>

Une conférence en ligne :
Photographier les ruines, hier et aujourd’hui :  Les albums photographiques du XIXe siècle consacrés aux ruines

L’exposition Ruines (programmée à la BnF à l’automne 2020 / catalogue Xavier Barral –  BnF Editions) rassemblait des photographies de Josef Koudelka, l’un des derniers grands maîtres de la photographie moderne, qui a sillonné pendant près de trente ans tous les sites archéologiques du pourtour méditerranéen.
Cette fascination pour les ruines, “le mariage de la beauté et du temps” comme le dit lui-même Koudelka, se  retrouve déjà chez des photographes du XIXe siècle, professionnels ou amateurs, archéologues, égyptologues ou voyageurs passionnés.
Dans cette conférence enregistrée à la BnF le 26 septembre dernier, Anne Lacoste, directrice de l’Institut pour la photographie, présente une sélection d’albums et revient sur la fascination esthétique autant que sur l’apport technique et scientifique (notamment pour la recherche archéologique) que constituent ces photographies de ruines prises tout au long du XIXe siècle.