Opinion Internationale : Le fabuleux destin de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789

Didier MAUS - Président émérite de l’Association internationale de droit constitutionnel, Maire de Samois-sur-Seine

Le fabuleux destin de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789

 

 

Didier MAUS – Président émérite de l’Association internationale de droit constitutionnel, Maire de Samois-sur-Seine

La journée internationale des Droits de l’homme, le 10 décembre de chaque année, jour anniversaire de l’adoption, en 1948, par l’Assemblée générale de l’ONU de la Déclaration universelle des droits de l’homme, incite à faire un « arrêt sur image » et à jeter un rapide regard sur l’évolution historique des Droits de l’homme. Plusieurs grands textes, et donc grandes dates, jalonnent ce parcours. Traditionnellement, on fait remonter à la Grande Charte (Magna Carta) britannique de 1215 la première affirmation des droits individuels, en particulier en matière fiscale et pénale. Par la suite, le mouvement se développe, avec des hauts et des bas (par exemple le Bill of Rights du Royaume-Uni en 1689), pour culminer à la fin du XVIIIe siècle avec l’Indépendance américaine et la Révolution française. La déclaration des droits de Virginie (1776) est souvent présentée comme l’ancêtre direct de notre Déclaration de 1789. A chaque fois, il s’agit d’affirmer les droits de l’individu contre l’autorité publique et de faire l’éloge de la séparation des pouvoirs. LIRE LA SUITE


Warning: Division by zero in /homepages/41/d757161299/htdocs/app757161588/wp-includes/comment-template.php on line 1439