L’UpM appelle à préserver la biodiversité méditerranéenne pour relancer la croissance durable

L’UpM à l’occasion de la Journée internationale de la diversité biologique, « Nos solutions sont dans la nature »

 

L’UpM appelle à préserver la biodiversité méditerranéenne pour relancer la croissance durable

  • 32 espèces méditerranéennes sont déjà éteintes globalement ou à l’état sauvage.
  • Les méga-incendies causés par le changement climatique ont détruit des superficies record de forêts ces dernières années et endommagé la biodiversité. Les zones sensibles aux incendies pourraient s’étendre jusqu’à 40 % avec une augmentation de température de seulement 1,5 ° C.
  • L’Union pour la Méditerranée soutient plusieurs études et projets dans la région pour stopper les pertes de biodiversité et parvenir à une croissance durable et inclusive post-coronavirus.

Photo du projet Plastic Busters
Video de la journée internationale

Le 22 mai 2020. L’Union pour la Méditerranée (UpM) s’associe à la célébration de la Journée internationale de la diversité biologique comme une excellente occasion de sensibiliser aux problèmes de la biodiversité en Méditerranée. Organisée sous le thème « Nos solutions sont dans la nature », cette année la journée souligne comment la biodiversité est la réponse aux nombreux défis de développement durable et une place cruciale pour la sauvegarde de la santé publique.

Le COVID-19 a montré à quel point cette perte croissante de biodiversité nous rend vulnérables et combien il est important de rétablir l’équilibre entre les activités humaines et la nature. Le rapport de l’IPBES sur la biodiversité et l’écosystème (2019) a constaté que la biodiversité est en déclin à l’échelle mondiale à des taux sans précédent dans l’histoire humaine, avec jusqu’à un million d’espèces menacées d’extinction, la majorité d’ici quelques décennies. Selon le tout premier rapport scientifique sur l’impact du changement climatique en Méditerranée, réalisé par les experts sur le changement climatique et environnemental (MedECC) avec le soutien de l’UpM, la région méditerranéenne, un haut lieu de la biodiversité mondiale, ne fait pas exception à cette tendance :

  • Sur 25 000 espèces végétales connues, plus de la moitié sont endémiques à la région méditerranéenne, ce qui signifie qu’elles ne se trouvent nulle part ailleurs, et 28 % ont déjà été classées menacées, une catastrophe au vuede l’augmentation des feux de forêt.

Le Secrétaire Général de l’UpM, Nasser Kamel, a souligné : « Les mécanismes de coopération durable pour la biodiversité doivent plus que jamais être au cœur des plans de relance après la pandémie de COVID-19. La sauvegarde de la biodiversité et des écosystèmes figure en haut de l’ordre du jour de l’UpM, pour son rôle clé dans la prévention face aux futures épidémies et pour offrir des opportunités commerciales et d’investissement immédiates pour restaurer l’économie de la région. »

L’UpM promeut et soutient des projets régionaux en Méditerranée qui portent sur la protection de la biodiversité :

  •  « Plastic Busters » s’attaquent aux déchets marins en Méditerranée, dans le but de maintenir la biodiversité et de préserver les écosystèmes naturels dans les aires marines protégées pélagiques et côtières (AMP). Le projet est dirigé par l’Université de Sienne, en Italie.
  • « Renforcer la restauration des forêts et des paysages » vise à restaurer la biodiversité et à promouvoir des approches conjointes d’atténuation des conséquences climatiques, d’assistance technique et d’activités pilotes appliquant une restauration des forêts et des paysages. Le projet est mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
  • Le « MedFund » vise à renforcer la viabilité financière des AMP méditerranéennes afin de protéger la biodiversité marine et de contribuer à la gestion à long terme de ces zones dans la région. Le MedFund est coordonné par l’Association pour le financement durable des AMP méditerranéennes.

La prochaine déclaration ministérielle des États membres de l’UpM sur l’environnement et le changement climatique, prévue pour décembre 2020 en Égypte, façonnera l’agenda de la région jusqu’en 2030, mettant davantage l’accent sur la protection de la biodiversité et des écosystèmes sur terre, air et mer, conformément aux Objectifs de développement durable des Nations Unies et au Cadre mondial pour la biodiversité pour l’après-2020, actuellement en préparation.

Contexte


Contact

Union pour la Méditerranée
Marine Moulin Press Specialist
T+34 935 214 137 M+34 691 519 634
media@ufmsecretariat.org

A propos de l’UpM
L’Union pour la Méditerranée (UpM) est la seule organisation intergouvernementale euro-méditerranéenne réunissant les pays de l’Union européenne et 15 pays du sud et de l’est de la Méditerranée. L’UpM offre un forum pour renforcer la coopération régionale, le dialogue et la mise en œuvre de projets et d’initiatives concrets qui ont un impact tangible sur les citoyens, en particulier les jeunes, afin de répondre aux trois objectifs stratégiques de la région : stabilité, développement humain et intégration. 2020 marque le 25e anniversaire du processus de Barcelone, qui a mené à la fondation de l’UpM. https://ufmsecretariat.org

A propos Triloguenews 613 Articles
Le web média d’information TRILOGUE NEWS a pour vocation d’informer, d’éclairer et de relayer l’actualité France-Europe-Orient. Il se fera l’écho des problématiques, des interrogations et des idées via ses news. TRILOGUE NEWS couvre principalement 3 axes géographiques : France-Europe-Orient et essentiellement 3 angles : Politique/géopolitique, économique et culturel. La Ligne éditoriale de TRILOGUE NEWS est d’apporter un éclairage politique, économique et géopolitique du Proche-Orient/golfe, de la France et de l’Europe en particulier par une approche indépendante (neutralité positive), éthique objective et réelle. Mais s’appliquera également à traiter des problématiques d’actualités mondiales.

Warning: Division by zero in /homepages/41/d757161299/htdocs/app757161588/wp-includes/comment-template.php on line 1439