Le Monde : Les dessous de la détente entre le Qatar et l’Arabie saoudite par Benjamin Barthe 

Le premier ministre qatari, Abdallah Ben Nasser Al-Thani (à droite), au sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG), à Riyad, le 10 décembre. FAYEZ NURELDINE AFP

Les dessous de la détente entre le Qatar et l’Arabie saoudite

par

Le premier ministre qatari, Abdallah Ben Nasser Al-Thani (à droite), au sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG), à Riyad, le 10 décembre. FAYEZ NURELDINE AFP

Des contacts discrets entre le Qatar et l’Arabie saoudite montrent que le niveau d’animosité entre les frères ennemis de la péninsule Arabique est à la baisse.

Les lignes bougent entre les pétromonarchies du Golfe. Deux ans et demi après le début de la crise entre le Qatar et l’axe prosaoudien, la région goûte à un début de détente inédit. Les gestes d’apaisement entre les deux camps se multiplient, sur le terrain sportif, médiatique et diplomatique, alors qu’il y a encore quelques mois le Qatar était traité en paria par ses voisins, accusé de pactiser avec l’ennemi iranien et de frayer avec les « terroristes » islamistes.

Cette évolution est apparue au grand jour le 10 décembre, au sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) organisé à Riyad. Le premier ministre qatari, Abdallah Ben Khalifa Al Thani, y a été accueilli par le souverain saoudien en personne, le roi Salman, avec lequel il a échangé sourires et plaisanteries. Lors de la précédente réunion des chefs d’Etat du CCG, en mai, à la Mecque, le chef de gouvernement qatari avait eu droit à une réception glaciale. LIRE LA SUITE


Warning: Division by zero in /homepages/41/d757161299/htdocs/app757161588/wp-includes/comment-template.php on line 1439