Avec le satellite CSO-2, l’armée française pourra même voir l’armement d’un pick-up

Avec le satellite CSO-2, l'armée française pourra même voir l'armement d'un pick-up
La Tribune : Avec le satellite CSO-2, l'armée française pourra même voir l'armement d'un pick-upLe satellite CSO-2 va offrir à l’armée française “une résolution encore meilleure pour les besoins de la mission Identification, explique la directrice du programme Musis-CSO à la Direction générale de l’armement (DGA). Il permettra aux utilisateurs de déterminer par exemple la présence d’un armement sur un pick-up en environnement urbain. Un tel niveau de détail est un véritable atout opérationnel et ses performances font de CSO un système unique en Europe”. (Crédits : Ministère des Armées)

Avec le satellite CSO-2, l’armée française pourra même voir l’armement d’un pick-up

Le lanceur russe Soyuz devrait lancer lundi le satellite d’observation CSO-2, un satellite hyper critique pour les opérations de l’armée française. Il pourra identifier l’armement d’un pick-up en milieu urbain.

Ce seront les nouveaux yeux de l’armée française depuis l’espace. Avec le satellite d’observation CSO-2, qui devrait être lancé lundi depuis Kourou, elle pourra ainsi identifier la présence d’armements sur un pick-up dans un environnement urbain. L’observation, et plus particulièrement la très haute résolution, est bien au cœur des trois axes de la stratégie spatiale militaire de la France. Des satellites certes classiques mais d’une efficacité redoutable pour l’appui des opérations de l’armée française et la veille stratégique à partir de l’espace. Le satellite CSO-2 “symbolise le renouveau de nos capacités spatiales et marque avec la création du commandement de l’espace il y a un peu plus d’un an maintenant le début de la montée en puissance du spatial militaire en France”, assure le commandant du commandement de l’espace (CDE), le général Michel Friedling.