Visite du patriarche Raï à Paris : ENTRETIEN AVEC MACRON

Moment fort de la visite du patriarche Raï à Paris : ENTRETIEN AVEC MACRON ET REAFFIRMATION DU SOUTIEN DE LA FRANCE AUX NIVEAUX POLITIQUE, HUMANITAIRE ET EDUCATIONNEL

Paris, d’Elie MASBOUNGI

Le patriarche maronite accueilli par le président Emmanuel Macron à son arrivée à l’Élysée. Photo ANI

La rencontre de S.B. le patriarche Raï avec le Président Emmanuel Macron était non seulement le temps fort de la deuxième journée de la visite en France du chef de l’église maronite mais probablement l’événement marquant des pourparlers franco-libanais à l’occasion.

 Après son entretien avec le Chef de l’Etat français, le patriarche a indiqué que cette rencontre a porté sur quatre points suivants, à savoir, les trois conférences internationales sur le Liban tenues à l’initiative de la France (CEDRE, Rome et Bruxelles), le problème des réfugiés syriens au Liban et ses conséquences désastreuses sur ce pays, le modèle libanais de coexistence entre les diverses religions et cultures et la nécessité de sauvegarder la présence  Chrétiens au Liban et dans la région.

Au sujet des conférences, le patriarche Raï a souhaité que le Chef de l’Etat français (qui a favorablement répondu à ce souhait) veille à la « concrétisation de toutes les résolutions adoptées dans le cadre du soutien qu’il a exprimé pour la sauvegarde de la sécurité, de la stabilité de l’indépendance et de l’intégrité territoriale du Liban ».

Au chapitre des réfugiés syriens, Mgr Raï a insisté sur « l’urgence de leur retour immédiat dans les zones pacifiées de leur pays expliquant que « le Liban ne pourra pas supporter encore longtemps le fardeau que représentent ces 1,5 million de Syriens auxquels il faut ajouter les réfugiés palestiniens..

Il a demandé également à son hôte d’aider les dirigeants libanais à régler ce problème avec le soutien et l’aide de la communauté internationale.

Au niveau du modèle libanais, le chef de l’église maronite  a réaffirmé la solidité de la coexistence islamo-chrétienne ajoutant que la présence des Chrétiens au Liban et dans la région est une nécessité et qu’elle doit être sauvegardée ».

Le patriarche a abordé « une autre question importante, à savoir la situation de la francophonie qui a « une grande influence sur l’enseignement au Liban », parlant incidemment de la situation difficile que connaissent les écoles privées.

Le patriarche-cardinal a ajouté que si des questions politiques libanaises internes ont fait l’objet de son échange de vues avec le Président Macron c’était tout simplement pour lui exposer la situation dans un pays ami de la France et nullement pour demander une intervention.

Il a enfin souligné la qualité et la chaleur de l’accueil qui lui a été réservé à l’Elysée et a salué l’engagement sur Président Macron aux côtés du Liban dans la tourmente que vit la région.

Dans la matinée, le patriarche s’était rendu au siège du Conseil régional d’Île- de-France où il a été accueilli par la présidente, Mme Valérie Pécresse et deux vice-présidents.

La réunion a commencé par un échange de vues sur la situation au Liban et la coopération décentralisée entre l’IDF et des municipalités et organismes libanais, coopération concrétisée dès la fin de la guerre civile libanaise par le reboisement de la forêt des pins et ensuite par l’aménagement de trois bibliothèques publiques ans la capitale libanaise.

Des perspectives d’une aide prochaine au secteur de l’éducation et de l’enseignement ont été ensuite évoquées.

A propos Elias Masboungi 253 Articles

Elias Masboungi, Journaliste depuis 1965.

Président de TRILOGUE F.E.O., directeur de la publication et rédacteur en chef de TRILOGUENEWS.COM

A débuté sa carrière au Journal “Le Soir” à Beyrouth, ensuite comme rédacteur puis correspondant en France à Paris jusqu’à ce jour du journal libanais en langue française “L’Orient-le-Jour”, premier média national libanais.

Président de l’Association de la Presse Etrangère – APE en 2001 et 2002, co-fondateur du Centre de la Presse Etrangère (CAPE) puis Président d’honneur de l’APE depuis 2003.