Séminaire : Géopolitique et économie du Maghreb

seminaire-geopolitique-et-economie-du-maghreb
Alger : le port et le quartier Belouizdad. Crédit photo : Ludovic Courtès

seminaire-geopolitique-et-economie-du-maghrebSÉMINAIRE SEMESTRIEL
DU 9 OCTOBRE au 11 DÉCEMBRE 2020 – de 18h30 à 20h30 (tous les vendredis)
Géopolitique et économie du Maghreb

Présentation

Le Maghreb est ici entendu au sens des cinq pays-membres de l’Union du Maghreb arabe (UMA) – Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye. Depuis les indépendances des pays de cet ensemble dans les années 1950-1960, les pays qui le composent continuent de faire face à d’importants défis, notamment économiques, politiques et sécuritaires. L’objectif de ce séminaire est d’étudier les principales composantes de ces défis tout en tentant de les restituer, à la fois dans leur contexte immédiat – national et régional – ainsi que dans tous ceux, bien plus larges – la mondialisation, notamment – qui font que le Maghreb est nécessairement un acteur des évolutions du monde.

Responsables

Xavier Richet, professeur à l’Université de la Sorbonne-nouvelle, chaire Jean Monnet d’économie.

Nadji Safir, sociologue et consultant international spécialiste du Maghreb.

Intervenant.e.s

Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique, collaborateur d’Orient XXI et d’Afrique Magazine, chroniqueur au Quotidien d’Oran.

Abdenour Benantar, maître de conférence à l’Université Paris VIII, ses recherches portent notamment sur les questions de sécurité en Méditerranée.

Khadija Finan-Mohsen, politologue, enseignante et chercheure en relations internationales à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, membre du site d’information Orient XXI.

Jérôme Heurtaux, maître de conférences en science politique à l’Université Paris-Dauphine, est directeur du Centre français de recherche en sciences sociales (Cefres) à Prague.

Francis Perrin, chercheur associé au Policy Center for the New South (Rabat) et directeur de recherche à l’IRIS (Paris) spécialiste des problématiques énergétiques.

Haoues Seniguer, maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Lyon.

Farida Souiah, chercheuse associée au Laboratoire méditerranée de sociologie (Lames) à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Spécialiste des migrations, politiques migratoire et contestation en Algérie et Tunisie.

Sofiane Tahi [sous réserve], économiste, directeur de l’IUT de l’Oise, Université de Picardie.

Pour vous inscrire au format “en présentiel” : Cliquez ici
Pour vous inscrire au format “en ligne” : Cliquez ici