FRANCE CULTURE : Cinéma maghrébin, la femme au centre de l’écran

"Adam" et "Un Divan à Tunis" • Crédits : Maryam Touzani et Manèle Labidi

PODCAST : Cinéma maghrébin, la femme au centre de l’écran

À retrouver dans l’émission
La Grande table par Olivia Gesbert

Elles évoquent les tabous des sociétés marocaine et tunisienne. Dans leurs films respectifs,”Adam” et “Un Divan à Tunis”, les réalisatrices Maryam Touzani et Manèle Labidi mettent en scène des personnages féminins modernes, marginalisés par leur indépendance. Elles sont nos invitées aujourd’hui.

Adam (Ad Vitam) de Maryam Touzani, sorti en salles le 5 février, et Un Divan à Tunis (Diaphana Distribution) de Manèle Labidi, sorti le 12 février, sont deux premiers longs-métrages. Ils participent à un renouveau du cinéma maghrébin, porté également par des figures comme Nabil Ayouch au Maroc (dont Maryam Touzani co-scénarise les films) ou Mohammed Ben Attia en Tunisie. Ils abordent les tabous de sociétés encore aux prises avec leurs traditions.

LIRE LA SUITE ET ÉCOUTER LE PODCAST