Colum McCann : Apeirogon (Babelio, 2020)

Apeirogon : nouveau livre de Colum McCann

L’auteur Colum McCann s’appuie sur des faits réels qui ce sont déroulés il y a 23 et 13 ans en Israël et en Cisjordanie.

Babelio présente le nouveau livre de Colum McCann

Colum McCann : Apeirogon (Babelio, 2020)

Apeirogon
Une figure géométrique au nombre infini de côtés.

En son cœur, deux pères.
Un palestinien, un israélien, tous deux victimes du conflit, qui tentent de survivre après la mort de leurs filles. Abir Aramin, 1997-2007. Smadar Elhanan, 1983-1997. Il y a le choc, le chagrin, les souvenirs, le deuil. Et puis l’envie de sauver des vies. Ensemble, ils créent l’association « Combattants for Peace » et parcourent le globe en racontant leur histoire pour susciter le dialogue.

Et un nombre infini de côtés.
Toutes les facettes d’un conflit, qui est à la fois historique, politique, philosophique, religieux, musical, cinématographique, géographique. Une tragédie infinie qui happe le lecteur, l’absorbe, lui donne une responsabilité et l’engage à comprendre, à échanger, pour entrevoir un nouveau futur. Une tentative d’apaisement.

Découvrir le livre sur le site de l’éditeur


Une critique du livre par le Journal du Dimanche :

Avec “Apeirogon”, Colum McCann signe un huitième roman ambitieux et bouleversant

Avec, sur la forme, une originalité très efficace et sur le fond une puissante ambition, “Apeirogon” s’inspire du combat de deux pères victimes du conflit israélo-palestinien.

“Ici, tout est géographie.” Tout est histoire aussi. Chaque caillou lancé par la fronde des enfants sur l’oiseau de passage comme au visage de l’ennemi porte en lui la violence d’un conflit enraciné dans les siècles. Le 4 septembre 1997, un attentat-suicide dans le centre de Jérusalem entraîne la mort de huit personnes, dont Smadar Elhanan, 13 ans. Dix ans plus tard, à quelques kilomètres de distance, Abir Aramin reçoit une balle à l’arrière du crâne en sortant de l’école. L’ambulance qui la secourait mettra plusieurs heures pour franchir les checkpoints séparant territoires palestiniens et israéliens. Abir s’éteindra dans l’hôpital où Smadar était née. “La première option est évidente : la vengeance. Quand quelqu’un tue votre fille, vous voulez être quitte.” La vengeance n’est pourtant pas la solution que retiennent les pères endeuillés de Smadar et d’Abir qui décident, à travers le mouvement pacifiste des Combattants pour la paix, d’unir leurs voix “pour tenter d’empêcher que d’autres endurent cette souffrance insupportable” engendrée par la perte d’un enfant, et de parcourir le monde pour ­raconter leur histoire, cette histoire dont Colum McCann s’est emparé pour son huitième roman, le plus ambitieux, en lice pour le Booker Prize 2020.

Lire la suite