Expositions et festivals au programme de cet été ! D’Angers à Sète en passant par Bavay, Deauville, Rouen, Saint-Etienne

logo Agence VerbatimExpositions et festivals au programme de cet été ! D’Angers à Sète en passant par Bavay, Deauville, Rouen, Saint-Etienne

Expositions
Angers et son exposition « Jean Lurçat. L’éclat du monde » du 11 juin au 6 novembre 2016.
Unique sur 600 m2, l’exposition d’été des musées d’Angers  rend hommage à Jean Lurçat à l’occasion du cinquantenaire de sa mort. Deux lieux patrimoniaux angevins seront ainsi investis d’oeuvres en corrélation avec cet anniversaire au travers de la découverte de Jean Lurçat de la tenture de l’Apocalypse exposée au château d’Angers. Cette grande exposition temporaire au musée des Beaux-Arts se décline en trois parties. Le parcours commence par le choc esthétique majeur de la vie de Jean Lurçat, à savoir sa découverte de la tapisserie de L’Apocalypse d’Angers, en 1938, alors qu’elle était en partie exposée dans le palais épiscopal.

Pour enrichir cette première partie, une présentation de l’histoire de la genèse de l’iconographie de L’Apocalypse au Moyen Âge est proposée au public. Des objets d’art médiévaux (peintures, ivoires, manuscrits) sont confrontés aux oeuvres de Lurçat des années 1930.

Le deuxième temps du parcours de l’exposition est consacré à la première interprétation, littérale, de L’Apocalypse par Lurçat : la tapisserie d’Assy. Enfin, le dernier espace se concentre sur Le Chant du Monde, par la présentation de ses cartons. Il s’agit de montrer au public en quoi cette œuvre ultime, inachevée, constitue la table des matières de l’existence de Lurçat, et combien elle renvoie à la tapisserie médiévale du château.
En écho à l’exposition « Jean Lurçat. l’éclat du monde » au musée des Beaux-Arts, la Ville d’Angers est heureuse d’inviter l’artiste contemporaine irlandaise Claire Morgan, à concevoir une oeuvre monumentale Plenty more fish in the sea. Cette installation suspendue se déploiera dans le musée Jean-Lurçat au coeur de l’hôpital Saint-Jean, et viendra tutoyer les dix tapisseries qui composent Le Chant du Monde. Un véritable dialogue sera instauré entre ces deux oeuvres de générations différentes, mais reflets d’une thématique commune, celle de l’Apocalypse.
Pour tous les éléments de cette exposition (vidéos, DP, visuels ) :

https://www.dropbox.com/sh/q7jfj75nmxuf2ai/AAAwS3_RDI_nm6TVNN0H0xFaa?dl=0
 
 
Bavay et son exposition au Forum Antique « Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité » jusqu’au 30 aout. 
Cette exposition, par un jeu de miroirs entre littérature et archéologie, entre antiquité et imaginaire, alterne entre oeuvres et illustrations : objets archéologiques de l’époque d’Hadrien, objets ayant appartenu à Marguerite Yourcenar ou faisant référence à son travail de collecte d’informations sur la dynastie des Antonins, l’Empire romain et Hadrien lui-même. « Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité », dédiée à Marguerite Yourcenar et Hadrien est la toute première exposition en France autour des Mémoires d’Hadrien permettant de découvrir l’univers dans lequel travaillait Marguerite Yourcenar. Autre singularité de cette exposition : elle renvoie à l’enfance de l’écrivaine qui a vécu à Saint-Jans-Cappel(Nord).

A Bavay, l’exposition s’articule en cinq sections thématiques sous-tendues par la trame littéraire des Mémoires d’Hadrien : après une partie consacrée au travail de recherche de Marguerite Yourcenar, l’exposition aborde différents thèmes de la vie de l’empereur  l’homme soucieux de sa mémoire et de celle de ses proches, l’homme politique, l’empereur bâtisseur, puis l’esthète, ami des arts et de la culture hellénique et enfin sa passion et le culte d’Antinoüs. Ainsi, l’exposition explore la place de l’Antique dans l’oeuvre littéraire et effleure la question sur la frontière entre données archéologiques et fruit de l’imagination. Mais  qui peut affirmer qu’en se plongeant dans l’univers yourcenarien d’Hadrien, de ne pas, au moins pendant un court instant, croire qu’il s’agissait des authentiques, historiques mémoires de l’empereur romain ?
Livres, tapuscrits, éditions originales de Marguerite Yourcenar répondent à la statuaire, bustes, monnaies, encriers et lampes de l’époque de l’empereur Hadrien. Une cinquantaine d’oeuvres sont ainsi exposées grâce à des prêts du Musée du Louvre, du British Museum, de Petite Plaisance, du Musée Ingres (Montauban) du musée gallo-romain de Lyon-Fourvière, le musée Fenaille (Rodez), de Tivoli, le musée Saint-Raymond (Toulouse), musée de Picardie,  du musée Marguerite Yourcenar (Saint-Jans-Cappel) et des Archives départementales du Nord.
 
Deauville et ses deux expositions « Jacques Emile Blanche, portraitiste de la belle époque » et « Trait pour trait » jusqu’au 18 septembre
25 oeuvres de Jacques Emile Blanche exposées à Deauville dont 9 inédites ! L’exposition dévoile les liens entretenus par le peintre avec ses contemporains, fidèles à la Normandie et tout particulièrement Deauville. Les portraits d’André Gide, d’Eric Satie ou de Jean Cocteau figurent dans la liste des oeuvres qui seront présentées, aux cotes de ceux d’Anna de Noailles, d’Igor Stravinsky ou des parents de l’artiste. Elle participe au festival Normandie Impressionniste.
 
A l’occasion de l’exposition Jacques-Emile Blanche, Portraitiste de la Belle-Epoque, présentée à Deauville dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste, quatorze personnalités référentes du monde culturel national et régional livrent leur regard sur l’une des oeuvres exposées.  Dans cette série d’interviews inédites, en images, chacun des « passeurs » décrit ce que lui inspire un portrait spécifique. Ces témoignages offrent au public un éclairage supplémentaire sur la démarche artistique de Jacques-Emile Blanche, les choix qu’il a opérés pour « croquer » ses contemporains ou encore le contexte dans lequel ces portraits ont été réalisés.
Liste des 14 personnalites interviewees 
Pierre Bergé, Erik Orsenna, Jérôme Clément, Patrick Poivre d’Arvor, Jacques-Sylvain Klein, Sandrine Treiner, David Bobée,Franck Ferrand, Olivier Poivre d’Arvor, Jean-Marie Périer, Diederik Bakhuys, Marie-Lise Allard, Francis Dagnan, Jean-Paul Ollivier.
 
Saint Etienne et son exposition « Le ruban, c’est la mode » jusqu’au 2 janvier 2017.
Le trésor de rubans du musée sort de ses réserves et s’offre à profusion dans cette exposition !
Des costumes raillés par Molière dans les Précieuses Ridicules à aujourd’hui, le ruban fait partie intégrante de la création de mode. Cet accessoire soyeux règne sur le costume féminin et s’exprime à profusion dans les créations chapelières de modistes renommées comme Elsa Schiaparelli, Nina Ricci, Lucie Grégoire ou Marie Mercier. On le retrouve dans la chaussure (Robert Clergerie, Charles Jourdan, Roger Vivier) et comme signature dans la parfumerie. Chanel, Dior, Olivier Lapidus, Lanvin ou Yves Saint Laurent ont utilisé  cet accessoire en l’adaptant aux codes vestimentaires de leurs maisons. Chez les couturiers, Eymeric François, Maurizio Galante, Martin Margiela et Franck Sorbier le ruban édifie à lui seul la structure du vêtement. Les costumes folkloriques de l’arlésienne, de l’alsacienne ou de la savoisienne conservent le charme des rubans fleuris émaillant cette exposition toute en couleurs.
Une exposition photo, un partenariat avec le Musée du Chapeau complètent ce parcours.
 
Festivals

Du 7 au 10 juillet à Rouen, les Concerts gratuits de la Région vont rythmer le début de l’été. Ainsi l’ouverture, le jeudi 7 juillet, rimera avec Selah Sue et la grande Zazie clôturera en beauté ces quatre soirs de musique le dimanche 10 juillet. Entre ces deux ladies de la chanson, D-Wayne et Afrojack, l’un des DJ les plus influents de la planète électro feront vibrer les quais de Rouen le 8 juillet, pour une date unique en France. Samedi 9 juillet, les Innocents et General Elektriks se partageront l’affiche pour une soirée 100% talents français.   

Sète se transforme durant neuf jours pour accueillir la poesie méditerranéenne contemporaine du 22 au 30 juillet !Lectures, concerts, rencontres, echanges pour un rendez-vous unique en France – 19e édition – 7e édition à Sète. Pendant neuf jours, le festival VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée accueille à Sète au mois de juillet les grands noms et les voix émergentes de la poésie méditerranéenne – après une escale à Gênes en juin, et avant celles de Tolède, Tunis et Ramallah en septembre et octobre prochains. Des poètes venus de toutes les Méditerranée s’installent dans les rues de Sète, sur les places, dans les jardins, à bord des bateaux, dans des lieux du quotidien accessibles à tous. A leurs côtés, des musiciens, des conteurs, des comédiens, des danseurs proposent une manière plurielle de transmettre la poésie. Des concerts, des animations pour petits et grands complètent une programmation permettant de découvrir un imaginaire poétique et littéraire attaché à des territoires et à des cultures. 

Contact presse :  Florence Rosenfeld – Agence Verbatim
01 44 61 70 26/ 06 07 01 65 65 – www.agenceverbatim.com

 

A propos Triloguenews 617 Articles
Le web média d’information TRILOGUE NEWS a pour vocation d’informer, d’éclairer et de relayer l’actualité France-Europe-Orient. Il se fera l’écho des problématiques, des interrogations et des idées via ses news. TRILOGUE NEWS couvre principalement 3 axes géographiques : France-Europe-Orient et essentiellement 3 angles : Politique/géopolitique, économique et culturel. La Ligne éditoriale de TRILOGUE NEWS est d’apporter un éclairage politique, économique et géopolitique du Proche-Orient/golfe, de la France et de l’Europe en particulier par une approche indépendante (neutralité positive), éthique objective et réelle. Mais s’appliquera également à traiter des problématiques d’actualités mondiales.

Warning: Division by zero in /homepages/41/d757161299/htdocs/app757161588/wp-includes/comment-template.php on line 1439