À Mossoul, l’engagement de l’Unesco pour la reconstruction de l’avenir

Paolo Fontani, responsable de l'Unesco en Irak.

La rencontre avec le Pape à Mossoul, ville symbolique des destructions et des souffrances causées par la guerre, a été suivie attentivement par l’Unesco, L’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture, pour laquelle la reconstruction du patrimoine religieux est un enjeu fondamental et indissociable de la reconstruction du tissu social et humain.

Dans un communiqué commun, Noura Al Kaabi, ministre de la Culture et de la Jeunesse des Émirats arabes unis, et Audrey Azoulay, directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), saluent la visite historique du Pape François à Mossoul.

Elles y évoquent particulièrement la visite du Pape à l’église d’Al-Tahira, l’un des sites de l’initiative “Raviver l’esprit de Mossoul”, comme une occasion de rappeler ce message clair au monde: l’harmonie et la cohésion entre les adeptes de toutes les religions est le seul moyen de faire avancer et progresser l’humanité, et le moyen le plus efficace de relever les défis croissants auxquels le monde est confronté.

LIRE LA SUITE