Comment développer des pays désertiques sans dérouler des rubans de bitume polluants, coûteux et vulnérables?

Comment développer des pays désertiques sans dérouler des rubans de bitume polluants, coûteux et vulnérable?

La société française Voliris a présenté au Bourget 2019 sa navette aérienne de transport automatique de containers qui permet d’alimenter des oasis à quelques centaines de km d’une route. Grâce à une capacité de 30 tonnes par rotation, ce pont aérien revient moins cher que l’entretien d’une route si celle -ci est utilisée par moins de 3 camions par jour.

Voliris développe le NATAC, un moyen de transporter facilement et écologiquement 30 tonnes de fret à chaque rotation même dans des lieux où il n’y a pas ou peu de routes praticables par des camions. VOIR PLUS BAS LA VIDEO DE DEMONTRATION

C’est une navette aérienne de transport automatique de containers qui s’inspire des dirigeables. Le NATAC est capable de prendre une charge de 30,4 tonnes en container de 40 pieds. Le transport se fait rapidement (entre 100 et 150 km/h) sur des distances allant jusqu’à 500 km, à une altitude entre 1000 et 3000 m. Totalement automatique, la navette ne fait que des allers-retours. Il suffit de deux personnes pour l’opérer au point d’arrivée. Elles n’auront qu’à accrocher ou décrocher les containers. C’est une sorte de téléphérique sans câble et sans infrastructure. Ses domaines d’application sont multiples de l’alimentation de bases vie, ou d’oasis dans des zones mal desservies pour chercher du minerai, du pétrole, à la valorisation de sites touristiques. Elle doit faciliter l’aménagement de près de la moitié des terres émergées aujourd’hui quasiment inhabitées. Son concepteur estime le marché du NATAC à environ 2000 machines sur 20 ans pour un prix unitaire d’environ 10 M€, soit un marché de près de 20 milliards. Le coût de développement serait d’environ 150 M€.

Après avoir testé avec succès un démonstrateur à l’échelle 1/7 ème, la société Voliris, recherche des partenaires pour financer le démonstrateur à l’échelle 1. Il lui reste 20 M€ à trouver pour boucler son financement estimé à 40 M€ pour cette étape.


Warning: Division by zero in /homepages/41/d757161299/htdocs/app757161588/wp-includes/comment-template.php on line 1434