Airbus nous prépare-t-il quelque chose de derrière les fagots ?

Airbus nous prépare-t-il quelque chose de derrière les fagots ?
© DR

Air & Cosmos : Airbus nous prépare-t-il quelque chose de derrière les fagots ?Airbus nous prépare-t-il quelque chose de derrière les fagots ?

Les signaux sont faibles, certes, mais ils sont là. Les bureaux d’études d’Airbus travailleraient à autre chose que sur l’avion décarboné. Alors, info ou intox ?

Une note de la Cour d’appel des Etats-Unis

C’est une note d’opinion de l’US Court of Appeals dans un long conflit juridique qui oppose General Electric à Raytheon, désormais maison-mère du motoriste concurrent Pratt & Whitney, autour de brevets, qui a suscité l’intérêt de l’agence Bloomberg. L’affaire remonte à 2014, année durant laquelle Pratt & Whitney avait déposé un brevet intitulé “Gas Turbine Engine with Low Stage Count Low-Pressure Turbine”. Deux ans plus tard, General Electric avait contesté le brevet au motif que les technologies “protégées” étaient en fait d’ores et déjà largement utilisées dans la motorisation des avions. Or, la très récente note de décembre de l’US Court of Appeals fait apparaître que “Airbus a sollicité General Electric sur une nouvelle motorisation destinée à un avion mono-couloir en développement”. Comme l’indique Bloomberg, il n’est pas précisé “si cette nouvelle motorisation serait destinée à un appareil déjà existant ou à un nouvel avion”.

Le cours normal des choses ?

Interrogé par Bloomberg, General Electric a répondu “qu’il passait constamment en revue avec tous les avionneurs, Airbus et Boeing inclus, toutes les pistes technologiques envisagées pour la motorisation d’avions de nouvelle génération et que le détail de ces discussions était confidentiel”. De son côté, Airbus indique être “dans un dialogue permanent avec les motoristes sur les avancées technologiques et les innovations en matière de propulsion” et que “beaucoup d’études sont en cours et toutes ne vont pas jusqu’au bout”.

LIRE LA SUITE