Vive inquiétude de Macron sur la situation en Syrie

Vive inquiétude de Macron sur la situation en Syrie : Offensive diplomatique de Paris auprès des alliés du régime de Bachar

Paris, d’Elie MASBOUNGI

Des sources proches de l’Elysée ont affirmé hier que la situation en Syrie est extrêmement dangereuse, ce qui a poussé le Président Emmanuel Macron à prendre contact avec plus d’un homologue pour que des efforts communs soient déployés pour mettre un terme aux bombardements « aveugles » de la Ghouta rappelant que cette région qui fait partie des zones ayant fait l’objet de l’accord d’arrêt des combats conclu à Astana entre la Russie, l’Iran et la Turquie. La diplomatie française, demande aujourd’hui, selon ces sources que cet accord soit pleinement appliqué au niveau de l’envoi d’une aide   humanitaire et pour l’évacuation des blessés de la Ghouta.

En fait des contacts sont en cours depuis plusieurs jours entre le Chef de l’Etat et les présidents russe (Vladimir Poutine), iranien (Hassan Rohani) et turc (Recep Tayeb Erdogan) parallèlement à des consultations avec la Chancelière Angela Merkel et le Président Ronald Reagan.

Les milieux proches de l’Elysée estiment que seuls de tels contacts avec les pays alliés de la Syrie, plus précisément l’Iran et la Russie, pourraient exercer leur influence sur Damas pour que le régime syrien pour l’application de la résolution 2401.

A cet égard, l’Elysée et le Quai d’Orsay proposent cinq points pour appliquer cette résolution. A savoir, l’approbation de cet accord par le régime syrien après l’aval de l’opposition, l’instauration d’un véritable cessez-le-feu pour favoriser l’aide humanitaire et ouvrir la voie à un accord politique, l’ouverture des voies de communication pour l’acheminement des aides humanitaire et médicale, une évaluation de l’état des blessés qui nécessitent des soins urgents et instaurer un dispositif d’observation par l’ONU de tout ce qui précède et par conséquent de la résolution onusienne.

Paris estimerait que Téhéran, Moscou et Ankara soutiennent ce plan et que la France devrait poursuivre son offensive diplomatique dans ce sens. De plus, la France affirme qu’il est de l’intérêt de la Russie et de l’Iran que la stabilité soit restaurée et que cet objectif ne saurait être atteint tant que des combats se poursuivront en certains endroits.

Plus précisément, ces sources françaises ont affirmé que le Président Macron  a contacté à nouveau lundi après-midi Vladimir Poutine et que la discussion s’est concentrée sur la situation dans la Ghouta. Discussion qui a été suivie par un communiqué de l’Elysée soulignant la nécessité d’adopter des mesures concrètes visant à porter le régime syrien à cesser de bombarder les civils, les trêves de cinq heures n’étant pas suffisantes pour une bonne distribution de l’aide humanitaire.

A propos Elias Masboungi 253 Articles

Elias Masboungi, Journaliste depuis 1965.

Président de TRILOGUE F.E.O., directeur de la publication et rédacteur en chef de TRILOGUENEWS.COM

A débuté sa carrière au Journal “Le Soir” à Beyrouth, ensuite comme rédacteur puis correspondant en France à Paris jusqu’à ce jour du journal libanais en langue française “L’Orient-le-Jour”, premier média national libanais.

Président de l’Association de la Presse Etrangère – APE en 2001 et 2002, co-fondateur du Centre de la Presse Etrangère (CAPE) puis Président d’honneur de l’APE depuis 2003.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.