Géostrategiques N° 47 : « la nouvelle diplomatie française au Moyen-Orient ».

logoParution

Géostrategiques N° 47 :

« la nouvelle diplomatie française au Moyen-Orient ».

ali-rastbeenIntroduction par Ali RASTBEEN, Président de l’Académie de Géopolitique de Paris (AGP) – LIRE LA VERSION PDF 

Si la France est une cible privilégiée des terroristes et encore tout récemment à Nice, c’est en conséquence de son engagement dans une véritable guerre contre le terrorisme. Une Commission d’enquête parlementaire « relative aux moyens mis en oeuvre par l’Etat pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 » a été constituée sous la présidence de Georges Fenech et son rapport n° 3922 publié.

Que ce soit dans la partie sur la nécessaire réforme des services de renseignements, celle de la réponse pénale adaptée à la menace terroriste, celle sur la protection et sécurisation du territoire, celle sur la lutte Internationale contre le terrorisme ou même la liste des propositions dudit rapport, on ne trouve trace d’un travail en profondeur sur la nécessité d’assécher financièrement les filières terroristes. Or, il est du devoir des institutions parlementaires nationales et européennes d’interpeller solennellement les ministres de la Défense et des Affaires étrangères pour enfin identifier les pays qui forment, financent, arment, soutiennent logistiquement les filières terroristes et achètent le pétrole qu’elles vendent, d’établir une commission d’enquête mettant en lumière les agissements de ces réseaux nationaux et internationaux et de mettre en place un embargo sur la vente d’armes et sur l’achat de pétrole, contre les Etats directement concernés ou qui peuvent potentiellement l’être.

Comme le précise le titre de son livre dénonçant l’alliance de la France avec les monarchies pétrolières, le vice-président de la Commission des Lois à l’Assemblée nationale et co-rapporteur de la mission de contrôle sur l’application de l’état d’urgence, également porteur d’une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête relative à la participation de fonds français au financement de Daech, le député Jean-Frédéric Poisson, président de la mission d’information « portant sur les moyens dont bénéficie l’organisation terroriste Daech (État islamique) » dont l’Assemblée nationale a décidé la création le 1er décembre 2015, Notre sang vaut moins que leur pétrole (Le Rocher, 2016).

La commission d’enquête doit saisir de toute urgence les ministres de la Défense et des Affaires étrangères pour qu’ils identifient les Etats et les fondations pourvoyeuses de financements et de soutien logistique aux groupes terroristes, et prennent les décisions qui s’imposent telles que le gel des avoirs de ces pays en France, l’embargo économique et politique et la remise en cause des relations diplomatiques bilatérales en raison de la gravité croissante du terrorisme. C’est uniquement grâce à une action collective, qu’il sera possible de mettre fin à ce danger qui menace l’humanité toute entière.

Ali RASTBEEN
Président de l’Académie de Géopolitique de Paris
Tél : 01 48 20 14 89
Fax : 01 48 20 82 63
www.academiedegeopolitiquedeparis.com


Warning: Division by zero in /homepages/41/d757161299/htdocs/app757161588/wp-includes/comment-template.php on line 1439