JUILLET 2015 – GUERRES ARCHÉOLOGIQUES: LE PATRIMOINE SYRIEN EN DANGER PAR MARIE-FRANCE CHATIN

SYRIA

Les jihadistes du groupe Etat islamique ont pris leurs quartiers dans la ville de Palmyre et sa cité antique, massacrant des centaines de personnesREUTERS/Mohamed Azakir

Les conflits en Syrie et en Irak font peser de lourdes menaces sur les trésors archéologiques de ces pays, territoires de l’une des plus anciennes civilisations. L’hémorragie a commencé en 1991 au moment de la première guerre du Golfe avec l’installation d’une base américaine sur les ruines de l’ancienne Babylone, puis la guerre d’Irak en 2003 et notamment le pillage du musée de Bagdad. Depuis, la liste n’a cessé de s’allonger et elle concerne aussi la Syrie, dont le conflit qui déchire le pays depuis 2011 a abimé ou dévasté des hauts lieux comme Palmyre, Apamée ou encore Doura Europos. Entre destructions volontaires et pillages par l’Etat islamique, destructions ou dégradations liées aux affrontements, le péril est là. LIRE LA SUITE

Pour en savoir plus : RFI – (Ré)écoutez l’émission Géopolitique, le débat : Guerres archéologiques : le patrimoine syrien en danger


Warning: Division by zero in /homepages/41/d757161299/htdocs/app757161588/wp-includes/comment-template.php on line 1439