Sur l’adaptabilité des libanais !

Par Carol Saba, Avocat

A quand le réveil de cette lethargie mortelle et de ce nombrilisme

Les Libanais se gargarisent tous les jours sur leur sens de l’adaptation !

Malheureusement on est tombé si bas, qu’on a remplacé l’ingéniosité, la grande culture, l’esprit entrepreneurial et l’esprit d’initiative intelligente, qui marquaient les libanais depuis toujours, par le terme d’adaptabilité !

Il ne faut pas oublier que celui qui s’adapte à tout, s’adapte aussi au petit mal et au Grand Mal … On ne fait que cela désormais au Liban !

L’Etat libanais, ce monstre, qu’on attaque tous les jours pour ses méfaits n’est que le reflet de ce que nous sommes, de ce que nous sommes devenus … Il est à notre image, toujours prêts à creuser davantage la tombe dans laquelle nous y sommes !

Dans une société saine (pas forcément, je dirai sainte) l’Etat est le régulateur de la société. Quand la société est vivante, intelligente, ethique, dynamique et ingénieuse, l’Etat (sauf à devenir ou être une dictature) ne peut trop s’écarter de ce dynamisme ingénieux. Par contre, quand la société ne l’est pas, ne l’est plus, vivante, intelligente, dynamique, éthique et ingénieuse, on se retrouve comme maintenant au Liban, dans la mafiocratie la plus élaborée qui ne moule que les petits intérêts !

Moi je préfère quand j’évoque le Liban éternel, reparler d’ingéniosité, d’esprit d’initiative, d’esprit de conquête, d’esprit entrepreneurial des libanais, d’intelligence des époques et des situations, de grande culture, de finesse de la pensée, de coloration du sel de la vie, etc. Des dimensions à reconquérir qui ne se manifestent, malheureusement, plus au Liban mais seulement, en partie, dans la diaspora libanaise qui malheureusement commence, elle aussi, à se diviser et à ressembler aux mafias locales, partisanes, confessionnelles et sectaires, qui cherchent aussi à mettre la main dessus et à l’appréhender !

Malheureusement, nous avons perdu le sens du récit, du récit de l’estime de soi et des autres, de la conquête de soi et des autres, le sens du récit de la capitalisation positive … On s’adapte comme des moutons dans le rang et on pense qu’on est intelligent et fort en faisant cela, en faisant ce « entre soi », qu’on soit fédéralistes, décentralisateurs, centralisateurs ou dualistes ! Tous mais alors tous, dans le déni ! Et en tout état de cause, tous en déni grave de réalité !

Désolé pour le langage cru, mais la réalité est crue aussi.

On ne nous ressort que les vielles recettes et les vielles querelles aussi douloureuses soient-elles ! Aucun sens du renouveau du discours ! Mais un éternel remake ! Du « déjà vu » en permanence sans vision ! Des discours du énième « déjà vu », qui ne regardent l’avenir que par le prisme du passé ! Bien sûr il ne faut pas être naïf, ni trop idéaliste ! Bien sûr Il faut revoir les leçons du passé pour s’en sortir de ses méfaits mais pas pour s’y installer de nouveau !

On attaque la France parce qu’elle ne nous comprend pas, plus ! Avons nous fait notre remise en cause, notre remise en question sur le pourquoi de ces incompréhensions qui s’accumulent ici et là ? Avons nous fait notre propre méa culpa, notre analyse critique sur notre responsabilité dans la mise à mort de ce chêne qu’on abat pas seulement depuis trois ans mais depuis fort longtemps ?! Comment on est passé du surplus de force au surplus de faiblesse !? Et sommes devenus des pleureuses, nostalgiques sur notre sort, que personne ne comprends plus !? Stop à cette dualité et à cette schizophrénie ambiante ! C’est l’autre le traître et pas nous ! Et l’autre leur rend la pareille ! C’est eux les traîtres et pas nous !

A quand la sortie de cette impasse, de ces cercles vicieux ?!

Il est temps de sortir de toutes ces lethargies mortelles pour renouer avec a) le sens du récit glorieux de notre passé et b) pour regarder l’avenir en regardant les transformations autour de nous et dans le monde, à travers le prisme stratégique de la confiance et de l’audace, ni celui de la nostalgie , ni celui du sectarisme, ni celui du déni de réalité, ni celui du discours de la force mais le prisme de la force du discours et de la vision stratégique qui manquent aujourd’hui terriblement à tous nos leaders !

Dans quelques jours tous les patriarches d’Orient seront à Quannoubine, dans le jardin des patriarches, dans cette sainte montagne labourée par les labeurs spirituels de tant de figures saintes ! Je leur dirai que l’Orient n’est à eux que s’ils sont fidèles à l’autre Orient celui d’en-haut ! Je leur dirai aussi que si l’Orient se déboussole, l’Occident ne peut alors que se suicider, en perdant son orient, sa propre boussole !

Cèdre éternel du Seigneur, quand l’éphémère gagne et domine tout, tu restes et resteras la Référence de la grandeur de cette terre, faite de parfums d’unité et d’encens de diversité (et ne peut l’être autrement) ! A bon entendeur, salut !

Inondations en Libye : TotalEnergies mobilisée pour soutenir la population libyenne

Paris, 18 septembre 2023 – Suite aux inondations dévastatrices survenues en Libye la semaine dernière, TotalEnergies a répondu dès les premières heures de la tragédie à l’appel de la compagnie nationale libyenne National Oil Corporation et a mobilisé des moyens logistiques terrestres et aériens pour apporter une aide d'urgence pour les milliers de personnes affectées par la catastrophe dans la région de Derna, à l'est du pays.

A ce jour, TotalEnergies a expédié près de 50 tonnes de produits de première nécessité, notamment des fournitures médicales, des colis alimentaires dont de l’alimentation infantile, des kits d'hygiène, et des lampes solaires. Environ 50 tonnes additionnelles de produits de première nécessité seront envoyées au cours des prochains jours.

Cette opération est menée par une équipe dédiée de TotalEnergies, en coordination avec la National Oil Corporation et le Croissant Rouge, avec acheminement des produits par camion depuis Tripoli et par avion depuis Paris.