AUDREY AZOULAY, NOUVELLE « PATRONNE » DE L’UNESCO POUR 4 ANS

AUDREY AZOULAY, NOUVELLE « PATRONNE » DE L’UNESCO POUR 4 ANS

Paris, d’Elie MASBOUNGI

L’ancienne ministre de la culture a coiffé au poteau le qatariote Hamad Al Kawari avec un écart de deux voix (30 contre 28)

Audrey Azoulay, ancienne ministre de la culture a été élue hier soir directrice  générale de l’UNESCO au terme d’une semaine riche en rebondissements et six tours de scrutin dont deux pour la seule journée d’hier. La candidate française arrivée la veille en deuxième position ex-aequo avec l’Eygptienne Mouchira  Khattab derrière Le candidat du Qatar, Hamad El Kawari qui avait deux voix d’avance et donc théoriquement bien placé pour l’emporter.

Il a fallu un premier tour dans la matinée pour que Mme Azoulay élimine sa concurrente égyptienne avant d’affronter en finale le Dr Al Kawari et de le battre avec 30 voix contre 28 et deux bulletins nuls.

Séance longue et chaude pour une courte victoire à la Française au terme de cinq jours mouvementés faits d’alliances, mésalliances, retraits et volte-faces.

Il y avait dans cette course plusieurs candidats arabes dont la Libanaise Véra El-Khoury Lacoeilhe, qui s’est retirée jeudi laissant Mouchira Khattab et Hamad Al Kawari dans une chasse voix par voix alors que l’on aurait pu espérer un arrangement pour qu’un Arabe soit à la tête de la prestigieuse organisation onusienne.

C’est donc Mme Azoulay qui a récolté le fruit de cette désunion emportant la victoire finale.

Dans une brève déclaration devant une foule de journalistes et plusieurs centaines de personnes qui suivaient depuis lundi cette compétition, la nouvelle directrice générale de l’UNESCO – dont la victoire devra être validée le 10 novembre prochain par les 195 Etats membres lors de leur conférence générale – a remercié les délégués qui l’ont soutenue ainsi que la directrice générale sortante, Mme Krina Bokova. Elle a ensuite promis de s’atteler rapidement   à l’énorme tâche de dépolitiser et de réorganiser l’UNESCO en commençant pas la délicate mission de rétablir les finances de l’institution qui connaît un déficit depuis que les USA ont suspendu le versement de leur quote-part en signe de solidarité avec Israël et contre l’admission de la Palestine comme membre à part entière.

Mme Azoulay a promis de concentrer son action sur la mission essentielle de l’UNESCO, c’est-à-dire la culture et l’enseignement avec tout le soutien que la France peut apporter dans ces deux domaines.

La nouvelle « patronne » de l’UNESCO devra par ailleurs redonner de l’autorité à l’organisation en proie à des luttes intestines. Donc une réforme en profondeur qui nécessite une parfaite connaissance du sujet et un travail titanesque.


Communiqué de presse de l’UNESCO N°2017-114

Audrey Azoulay proposée par le Conseil exécutif de l’UNESCO au poste de Directrice générale

Paris, 13 octobre – Les 58 membres du Conseil exécutif de l’UNESCO ont proposé Audrey Azoulay (France) au poste de Directrice générale de l’Organisation.

Cette proposition sera soumise le 10 novembre au vote de la Conférence générale qui réunit les représentants des 195 Etats membres de l’Organisation tous les deux ans.

Après le 5ème tour d’un scrutin qui a débuté le 9 octobre, le Président du Conseil exécutif, Michael Worbs (Allemagne), a annoncé le résultat en félicitant Audrey Azoulay.  « Vos expériences ministérielles antérieures et d’autres hautes fonctions nationales et internationales vous apportent le savoir-faire, les compétences, et les connaissances approfondies dont vous aurez besoin si vous êtes chargée de la haute direction de notre Organisation », a-t-il déclaré.

Née en 1972, Audrey Azoulay a été ministre de la Culture et de la Communication de la France de février 2016 à mai 2017. Elle a débuté sa carrière en occupant des postes de direction dans le secteur de l’audiovisuel public français et a exercé ensuite la fonction de rapporteur à la Cour des comptes et d’experte en législation pour la Commission européenne dans les domaines de la culture et de la communication.

Au Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), elle a occupé successivement les postes de Directrice adjointe de l’Audiovisuel, Directrice financière et juridique et Directrice générale déléguée. Audrey Azoulay est une ancienne élève de l’Ecole nationale d’administration et est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris. Elle est également titulaire d’un Master of Business Administration de l’Université de Lancaster (Royaume-Uni).

Les Etats membres de l’UNESCO ont présenté neuf candidats : Polad Bülbüloglu (Azerbaïdjan), Qian Tang (Chine) ; Moushira Khattab (Egypte) ; Audrey Azoulay (France) ; Juan Alfonso Fuentes Soria (Guatemala) ; Saleh Al-Hasnawi (Iraq) ; Vera El-Khoury Lacoeuille (Liban) ; Hamad bin Abdulaziz Al-Kawari (Qatar) ; Pham Sanh Chau (Viet Nam).

Images vidéo pour les télévisions

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.